Megaphone

18 mars: Préavis de grève à France Télécom

La CGT dépose un préavis de grève de 24 heures pour la journée du 18 mars 2014, couvrant l’ensemble des personnels du Groupe Orange quels que soient leurs statuts.

Elle appelle les salariés à décider d’arrêts de travail pour exiger la réponse à leurs revendications.

Un changement de cap est nécessaire pour la croissance, des emplois durables et pour la justice économique, fiscale et sociale.

Alors que la direction du Groupe Orange poursuit ses choix orientés vers la seule finance, pour la CGT il faut un autre partage des richesses en faveur de l’emploi, des salaires, de l’investissement et de la recherche.

En refusant de répondre aux revendications du personnel, la direction contribue à alimenter la crise économique et sociale comme la crise sociale interne au Groupe.
La direction et l’Etat doivent utiliser les richesses créées par le travail pour répondre aux besoins du personnel sur:

L’emploi :

  • Le recrutement de 5000 salariés dès 2014 ;
  • L’arrêt des restructurations et fermetures de sites ;
  • Le remplacement de tous les départs ;
  • La création d’emplois en CDI à temps plein pour répondre aux besoins identifiés dans chaque service ;
  • L’embauche des salariés précaires et alternants ;
  • L’internalisation de l’activité et des emplois de la sous-traitance;
  • L’intégration des filiales au sein d’Orange SA.

Le pouvoir d’achat avec ouverture immédiate des négociations salariales pour :

  • La revalorisation de toutes les grilles indiciaires et de salaires sur la base d’un SMIC à 1700€ bruts mensuel et, pour les cadres, sur la base du plafond de la Sécu (3086€ bruts mensuel) ;
  • L’attribution d’un 13ème mois ;
  • Un véritable dispositif de déroulement de carrière transparent par l’accès à la promotion;