AD, AVSC même bataille, grève le 20/11

Depuis 10 ans des milliers d’emplois ont été supprimés dans nos services.
En parallèle nous n’avons jamais eu autant de produits à vendre (vente du fixe, vente de l’internet, vente de portable, (vente unik pour les vendeurs des AVSC).
Nous ouvrons le matin au minimum 28 applications informatiques afin de pouvoir répondre à la demande des clients.

  • La charge de travail a augmenté de façon considérable, la grogne des usagers devenus clients malgré eux, est de plus en plus forte et de moins en moins supportable par les agents qui en font les frais plusieurs fois dans leur journée de travail.
  • Nous n’avons jamais été autant fliqués et surveillés par nos managers qui sont cantonnés à un rôle non pas de manager mais de garde chiourme.
  • La souffrance au travail n’a jamais été autant d’actualité, elle est provoquée en partie par la mauvaise organisation du travail et les nombreuses fermetures de sites, délocalisations de réorganisations.
  • Nos salaires ne sont pas à la hauteur.
    Nos qualifications ne sont pas reconnues. Notre pouvoir d’achat ne suit pas la hausse des prix. Il n’est en rapport ni avec le coût de la vie ni avec nos besoins. Pourtant les résultats de FT ont encore explosé, et ce, grâce à nous, sauf que se sont les actionnaires et les banques qui vont encore profiter de cette création de richesses.
  • Il devient impossible de poser ses congés

Plutôt que de prévoir des renforts, à force de suppressions d’emplois, France Télécom préfère restreindre, voir interdire les congés dans la période du 15 novembre au 15 janvier.
A cela se rajoute : Remises en cause des accords OARTT, suppression des temps convenus, multiplication des samedis travaillés, banalisation du travail des dimanches et jours fériés, modification des horaires du jour au lendemain,

Le 20 novembre nous exigerons :

  • L’embauche de personnel à temps plein, l’embauche de CDD, des CDI TP,
  • Le Maintien de tous les sites existants,
  • La Reconnaissance de la pénibilité du travail sur nos plateaux et dans nos boutiques, en réduisant la durée du temps de travail et en partant plus tôt à la retraite,
  • L’amélioration des conditions de travail avec l’arrêt des contrôles de tâche permanents, avec la mise en place de pauses (10mn par heures travaillées),
  • La mise en place d’une formation initiale à tout le personnel et la prévision d’un temps conséquent pour la formation continue.