Accord salarial pour 2010 – Le compte n’y est pas!

Salaires décents = sortie de crise. C’est urgent!

Les négociations salariales 2010 ouvertes le 12 novembre 2010 se sont terminées le 22 décembre, après seulement 3 réunions, avec la signature d’un accord par CFDT, FO et CFE-CGC mais que la CGT juge très insuffisant:

Pour les personnels du I.2 au II.3 :

  • + 0,5% au 1er janvier 2010

  • + 0,5% au 1er octobre 2010,

  • + 0,6% au 1er janvier 2011.

  • +100€ sur le complément Poste versé en 1 fois au 1er janvier 2010 de la classe 1 à la classe 3

Pour la CGT, le compte n’y est pas, La Poste peut et doit mieux faire.

La Direction doit poursuivre les négociations. pour un accord qui réponde aux besoins, aux attentes légitimes de tous les personnels. La richesse créée est le fruit du travail des postier(e) s et ils doivent en bénéficier.

Les mesures annoncées sont très insuffisantes même si la Direction a dû pour une part entendre le fort mécontentement qui s’exprime depuis plusieurs mois sur le pouvoir d’achat dans les services en ouvrant les Négociations Salariales 2010 (NAO), au dernier trimestre 2009, et en proposant un versement de 100 € au 1er janvier, petite étape -et pas pour tous- vers les 400€ revendiqués par la CGT.

La CGT dénonce le chantage de la Direction menaçant de mesures unilatérales inférieures aux premières propositions issues de la négociation. Une telle attitude, déjà présente en 2009 qui se rajoute à un bâclage de la négociation expédiée en 3 réunions, dénote une conception du dialogue social bien loin de réelles négociations.

La CGT refuse de céder à ce chantage inadmissible et aurait souhaité que toutes les organisations syndicales se retrouvent ensemble pour empêcher un accord au rabais et exiger la poursuite des négociations.

Mobilisons-nous toutes et tous ensemble  pour nos salaires, exigeons la satisfaction de nos revendications

La CGT appelle les personnels à s’emparer partout de la motion qu’elle met à disposition pour exiger la poursuite des négociations et gagner notamment :

  1. un versement exceptionnel de 400 € pour tous les postiers,

  2. une revalorisation significative des salaires, des compléments Poste et bi-annuel, le 13ème mois

  3. la déclinaison des mesures de la Fonction Publique pour les fonctionnaires de niveau correspondant aux catégories B et C. C’est possible. Cela vient d’ailleurs d’être gagné à France Télécom. La Direction a dû prendre des mesures en ce sens pour ses fonctionnaires qui, comme ceux de La Poste, sont considérés comme ne relevant pas des catégories Fonction Publique.

  4. l’arrêt des discriminations salariales et l’égalité de traitement entre AFO et ACO mais aussi au sein de chacun des statuts

  5. le versement du complément pour charge de Famille à partir du 1er enfant et qu’il ne soit pas proratisé pour les personnels à temps partiel…