Bonifications Indemnitaires : Une nouvelle fois les CFC exclus

Le décret 2006-778 du 30 juin 2006, concernant l’évolution des carrières de fonctionnaires institue une bonification indemnitaire annuelle, pour les années 2006, 2007, 2008.

Il concerne les fonctionnaires qui au 31.12.2005 comptent au moins cinq années d’ancienneté au dernier échelon du grade terminal d’un corps ou d’un cadre d’emploi appartenant à la catégorie B ou à la catégorie A dont l’indice brut de rémunération est égal ou inférieur à 985.

Le montant annuel est fixé à 400 € bruts pour ceux relevant de la catégorie B et à 700 € pour ceux de la catégorie A.

Le décret précise que le montant attribué est déterminé au prorata de la durée des services effectués…

S’appuyant sur cette notion, France Télécom a une interprétation restrictive et exclut les CFC de cette mesure.

Ainsi, la note de FT précise « qu’en l’absence de service fait », les fonctionnaires en congés de fin de carrière au 1er Janvier 2006 ne bénéficient pas de cette bonification (la situation des fonctionnaires en soutien et appui est gérée comme les CFC).

C’est pure mesquinerie !

Des économies de « bouts de chandelle » au regard des profits réalisés par FT.

Les CFC font partie du personnel actif, en ce sens la CGT ne peut tolérer une telle discrimination.

Une nouvelle fois FT pénalise les CFC :

  • après le prélèvement indu de la retenue pour pension sur l’indemnisation de départ,
  • après le refus d’accorder les échelons exceptionnels,
  • après le refus de l’exonération de l’indemnité de départ, Quel mépris envers un personnel qui a participé à faire ce que FT est aujourd’hui !

La CGT intervient auprès de la direction de FT pour qu’elle octroie cette bonification indemnitaire à l’ensemble des CFC concernés et invite d’ores et déjà tous les CFC :

  • à faire respecter leurs droits ;
  • à protester auprès de leur direction ;
  • à exprimer leur refus d’être des laissés pour compte en votant massivement et en faisant voter pour les candidats CGT aux élections DP et CE ;
  • à exiger avec la CGT la satisfaction des revendications.

Bonifications Indemnitaires, une nouvelle fois les CFC exclus