Comment ne pas payer d’impôt sur le revenu quand on est riche ?

Qu’est ce qu’une niche fiscale

C’est un dispositif qui permet de déduire certaines dépenses du montant de ses impôts, ou bien de percevoir un crédit d’impôt comme la prime pour l’emploi.

Le plus souvent, les niches fiscales visent ceux qui ont les moyens d’effectuer des investissements. Une nouvelle fois, ce sont les plus démunis qui en profitent le moins.

Le coût de l’ensemble des niches fiscales est estimé à 74,8 milliards d’euros.

Quelques exemples

1/ La prime pour l’emploi

Tout d’abord, rappelons que pour la CGT, il y a nécessité d’augmenter les salaires et notamment les plus faibles. Or, le dispositif de prime pour l’emploi se substitue à la responsabilité de l’employeur de rémunérer décemment ses salariés.

Il permet, en particulier aux grandes entreprises, d’engranger des bénéfices plus importants pour les actionnaires. Le tout, payé avec nos impôts !

2/ L’investissement immobilier

Plusieurs dispositifs existent. Nous allons prendre l’exemple de la loi Scellier. Elle permet de déduire de ses impôts 25 % du prix d’achat d’un logement, à condition de le louer pendant 9 ans.

Un investisseur achète un appartement 200 000 € pour le louer. Il peut récupérer 50 000 € en réduction d’impôt contrairement au salarié qui achète sa résidence principale au même prix de 200 000 €.

De plus, les investisseurs engrangent des revenus grâce aux loyers (non-imposables) et en réalisant d’habiles dépenses (déductions d’impôts pour : travaux, intérêts d’emprunt, charges de copropriété, taxe foncière, frais d’agence, assurances…).

De nombreuses niches fiscales, comme cette dernière, existent permettant aux plus aisés d’échapper à l’impôt sur le revenu. Ce qui a pour effet, contrairement aux idées reçues, de rendre encore un peu plus injuste la fiscalité de notre pays. Selon nous, il convient de limiter les niches fiscales uniquement à celles utiles socialement et économiquement.