Conflit RTM : le médiateur accuse la mairie

M. Bernard Brunhes, malheureux médiateur du gouvernement dans le conflit de la RTM (Régie des transports de Marseille) a critiqué la mairie de Marseille ce jeudi sur Radio BFM :

« Je n’ai pas compris que des dirigeants, notamment les dirigeants politiques et ceux de la RTM, se disent “on va avoir leur peau” (la peau des traminots) et pendant ce temps-là, les Marseillais vont à pied »

« J’ai compris très vite que la mairie de Marseille et la direction de la RTM n’avaient pas la moindre envie que ça s’arrête, ou alors que ça s’arrête avec une CGT qui dirait “ça y est j’ai perdu” »

« Un certain nombre de gens autour du maire de Marseille n’avaient qu’une envie, c’est de tirer dans le tas ».

M. Jean-Claude Gaudin est président délégué de l’UMP, n°2 après Nicolas Sarkozy.

Les traminots étaient en grève depuis 45 jours contre la privatisation d’une partie de la RTM cédée à la Connex (Veolia).

La Connex exploite 78 réseaux urbains français dont, en Haute-Savoie, les réseaux de Thonon-Les-Bains (STAT), Évian, Châtel (Frossard)

Les grandes entreprises qui exploitent ces réseaux se sont partagées le territoire et ne se font pas de concurrence. La Connex, Kéolis et Transdev ont été condamnés en juillet à 12 millions d’euros d’amende pour entente illicite.

La Connex est une Filiale de Véolia Environnement, (ex Compagnie générale des Eaux)

Pour en savoir plus sur Veolia Environnement, multinationale au profil bien trouble : Véolia Environnement : un profil d’entreprise