Congrès de l’UD 74 : Résistance et Combat

Réunis en Congrès Départemental les 9 et 10 novembre 2005, les délégués mandatés par les syndiqués CGT de Haute-Savoie ont affirmé, après des débats passionnés répartis dans différents ateliers que :

Pour vivre et travailler en Haute-Savoie

Il faut un salaire minimum de 2 000€ dont une prime de vie chère de 150€

Pour parvenir à cet objectif, les syndiqués représentés par leurs délégués veulent imposer :

  1. L’arrêt de la casse industrielle, et du démantèlement des services publics
  2. L’arrêt des délocalisations et des fermetures d’entreprises locales
  3. L’arrêt de la précarisation de l’emploi
  4. La reconnaissance de la valeur travail

Pour cela, les syndiqués Cgt, sont engagés, dans un esprit de résistance et de combat, à rompre avec la logique de profit pour quelques propriétaires des moyens de production et de la misère pour ceux qui sont créateurs de richesse par leur travail.

Cela ne pourra se faire sans une mobilisation massive des salariés.

C’est pourquoi les syndiqués Cgt de Haute-Savoie appellent l’ensemble des salariés des entreprises et services tant du secteur privé que du secteur public à débattre avec eux sur la nécessité de rallier la Cgt. Ceci en vue de transformer radicalement la situation au travail, et de bénéficier tout au long de la vie du droit de vivre décemment et en toute dignité.