Courrier – Mobilisé (e) s pour notre avenir !

À l’instar de nombreuses luttes, Paris 15, Paris 20, Carquefou, Nice Thiers, Marseille, DOTC 62 …, faisons Reculer La Poste, refusons la dégradation de nos conditions de travail et de vie.

Exigeons les emplois nécessaires pour assurer le service public avec de bonnes conditions de travail.

L’emploi est la clef !

La Poste annonce pour cette année 7.900 suppressions d’emplois au courrier pour 2010 et veut embaucher à temps partiel des séniors non retraités pour assurer la flexibilité de ses organisations. Nous, nous exigeons des emplois pour améliorer la qualité de service, pour combattre la sécabilité et l’augmentation des cadences, pour donner du travail à des milliers de chômeurs.

Des salaires décents pour tous !

  • 1 % d’augmentation en 2010 ! Voilà la reconnaissance de La Poste et de l’État. La CGT revendique un SMIC à 1.600 € suivi d’un repyramidage de toutes les grilles salariales à minima de 1920, 2.240, 2.560, … suivant les différents niveaux de qualification.
  • de meilleurs salaires signifient vivre mieux, relancer la consommation, assurer des cotisations sociales pour la protection sociale.
  • la retraite à 60 ans est un droit à faire respecter.
  • la CGT revendique : une retraite à taux plein, sans décote et à 75 % du dernier traitement. Aucune retraite ne devrait être inférieure à 1.600 € par mois,
  • le service actif doit être garanti avec les conditions qui permettent son application et le départ dès 55 ans,
  • la pénibilité doit être prise en compte pour des départs anticipés, dans les meilleures conditions, la CGT propose un trimestre supplémentaire validé pour une année de travail,
  • l’argent existe : les profits boursiers et spéculatifs sont de nouveau à la hausse, 100 patrons concentrent l’essentiel des richesses du CAC 40.

La CGT propose : la suppression des exonérations patronales pour les cotisations sociales, taxer les revenus financiers, moduler les cotisations patronales en fonction de l’évolution des salaires, élargir l’assiette de cotisations sociales aux stocks options et primes identiques.

Cette année, gouvernement, patronat, Poste comprise, veulent faire payer la note de la crise aux postiers pour faire encore plus (+) de profits.

Des choix de société se déterminent maintenant

  • soit l’on donne du travail à des millions de chômeurs au lieu de contraindre les salariés à travailler au delà de 60 ans,
  • soit l’ont augmente significativement les salaires ou l’on appauvrit tout le monde,
  • soit l’on créé des emplois pour assurer toutes les missions de service public en améliorant les conditions de travail ou l’on s’inscrit dans une spirale du déclin.

La CGT appelle les personnels à se faire respecter et à décider partout l’expression des revendications sous toutes les formes d’action.

Faisons converger nos luttes par une mobilisation dans le cadre de l’action nationale unitaire interprofessionnelle du 23 mars

Ensemble en grève, en manifestations pour l’emploi, les salaires, la retraite et les services publics