Échec sur un projet de Sous-traitance

Les salariés des plates-formes Help Desk ont mis en échec un projet visant à recourir à une entreprise sous-traitante afin de suppléer aux difficultés engendrées par ses réorganisations intensives et perpétuelles, aux suppressions d’emplois notamment dans les USEI (Unité de Service et d’Infogérance).

Le mouvement social s’est concrétisé par une journée d’action et un jour de grève le 9 Février 2006. La participation à la grève a été massive. La Direction a bien pesé l’engagement de chacun : Le projet est aujourd’hui gelé pour être présenté au Comité d’Établissement de la Division RO et SI (Réseau, Opérateurs et Système d’Information).

Les salariés, les militants CGT et toutes les instances représentatives du personnel ont été très réactifs. Le mouvement de colère parti de Nantes, s’est étendu à tout le territoire et la mobilisation a été générale.

Reçus plusieurs fois par la Direction, les élus du personnel ont rapporté le mécontentement des salariés et dénoncé une gestion de l’entreprise qui n’a comme objectif que celui de satisfaire les actionnaires en tirant les salaires vers le bas, en délocalisant la précarité chez les sous-traitants, en diminuant sans cesse le nombre des emplois plutôt que de favoriser le recrutement.

Les salariés et les organisations syndicales présentes dans ce mouvement exigent l’abandon de ce projet qui pourrait se traduire, s’il est poursuivi, par la sous-traitance massive de l’activité, voire son externalisation et/ou sa délocalisation.

Soucieux de préserver des emplois qualifiés, des conditions de travail décentes, et des niveaux de salaires croissants, la CGT avec le personnel reste mobilisée afin que le gel annoncé par la Direction se traduise par un retrait du projet.

Montreuil, le 13 février 2006