En direct du CE DTCE du 29 avril 2010 – « Tenue de route délicate » pour la sectorisation du Service Santé au Travail :

Confrontée aux démissions de 2 médecins, aux modifications de temps partiels de 2 autres et soumis à l’obtention de l’agrément du Ministère de la Santé (toujours pas acquis !), la Direction a maintenu le recrutement d’un médecin à mi-temps sur St-Étienne et évoqué une éventuelle mise en place d’un secrétariat médical (CDD…), mais dans l’attente, elle a présenté un projet d’attribution de secteur et de salariés que la CGT peut qualifier de « bancal » !

En effet, la géographie de la DT mariée avec la typologie des métiers implique beaucoup plus d’efforts de la part de la Direction pour que l’ensemble des médecins puissent travailler en cohérence, sans trop de disparité (ce qui n’est pas le cas avec ce projet), dans de bonnes conditions, et pour que le personnel bénéficie pleinement de la médecine du Travail.

Puis, aux insuffisances des moyens accordés au SST, dénoncés depuis plusieurs années par la CGT, s’y ajoutent des suppressions de cabinets médicaux (St Flour, St Jean de Maurienne, Thonon) alors qu’il n’en était absolument pas question il y a un mois!

Suite à l’insistance de la CGT, la direction a affirmé que le recrutement d’un médecin sera bien effectif malgré la sous-traitance de la surveillance médicale du personnel de Roanne en vigueur depuis le 6 avril…et qu’une candidature à temps plein ne sera pas évincée…

De même, la CGT a obtenu la transformation du poste de secrétaire médicale en CDI si l’essai s’avère concluant…

Malgré ces avancées et l’apparente volonté de la DT de progresser sur ce dossier, les élus CGT se sont abstenus, n’oubliant pas le contexte actuel de l’entreprise, ressemblant malheureusement encore à celui d’hier… et attendant de pied ferme des actes concrets !