En direct du CE DTCE du 29 juin 2010 – Le nouveau « France Telecom » se fait attendre !

En préalable, la CGT s’est réjouie des 2 millions de manifestants – bien décidés à ne pas laisser laminer les acquis sociaux et notamment la retraite – qui se sont à nouveau mobilisés pour adresser un nouvel avertissement teinté de colère au patronat et au gouvernement sur cette « réforme » profondément injuste.

Avec un départ à 62 ans et une durée de cotisation de 42 annuités,

nous sommes en tête du palmarès des plus mauvaises conditions

de départ en retraite sur toute l’Europe !

L’augmentation des cotisations retraite et un plan d’austérité (info ou intox ?) pour les fonctionnaires va toucher le personnel de France Telecom, alors qu’au contraire, c’est plutôt d’une relance des salaires et de l’emploi, permettant l’accroissement de la consommation et donc de la production, dont celui-ci a besoin.

Reprendre les négociations salariales afin de permettre aux agents de France Télécom de vivre dignement et partir dignement en retraite est encore et toujours aujourd’hui une urgence !

La CGT a interpellé la DTCE sur sa responsabilité envers une des ses entreprises sous-traitantes (Citeel), entreprise choisie au moindre coût pour exploiter le système et en tirer le maximum, quitte à saigner ses salariés !

La CGT dénonce cette politique d’externalisation depuis des années car elle entraîne, entre autres, réduction des salaires, externalisation des risques et des plans sociaux, contournement des responsabilités en matière de conditions de travail…

Pour la CGT, la souffrance au travail et le manque de perspectives ne concernent pas seulement les salariés de France Telecom/Orange mais tous ceux qui créent les richesses de l’entreprise, y compris donc les sous-traitants !

La « nouvelle » politique de l’emploi à FT doit tenir compte de ces salariés, déjà formés et maîtrisant une activité en pleine expansion, en leur proposant des embauches dans les UI, et c’est ce qu’a demandé la CGT, comme semble le permettre les 45 recrutements externes annoncés !

La CGT a également dénoncé l’intervention du pôle enquête à l’AVSC alors que des salariés mis en cause n’avaient rien à se reprocher…

Le personnel de France Télécom mérite une autre considération de la part de l’entreprise, cela doit se traduire par un changement radical en terme de management et y compris en terme d’emplois, de promotions et de salaires !