En direct du CE DTCE du 29 mars 2010 – Ouverture des boutiques les dimanches et fériés

Comme l’an dernier, la Direction a essayé de convaincre le CE du bien-fondé des ouvertures des boutiques certains dimanches et jours fériés.

La CGT n’accepte pas ces discours sous prétexte trompeur de modernité !

Discours identiques, mêmes arguments « économiques » ou sur l’image de marque, même propagande sur le volontariat ou sur les principes d’ouverture (5 maxi par an conformément au code du travail), donc, pour la Direction, pas de problèmes, on repart comme ça en 2010…

La Direction reconnaît toutefois la plus forte « implication » des agents contractuels pour ce travail…

Leurs temps partiels imposés et donc, les heures complémentaires effectuées lors de ces journées de manière à améliorer l’ordinaire, y seraient-ils pour quelque chose… ?

Pour la CGT, ce n’est pas par volontariat, mais bien pour des raisons essentiellement liées au pouvoir d’achat, de chantage à l’emploi ou autres pressions que les salariés subissent et acceptent les contraintes du travail du dimanche.

La CGT a réaffirmé que le dimanche structure la société, socialement, économiquement et écologiquement ; le repos dominical est un élément de cohésion sociale permettant aux populations d’avoir des loisirs, de se cultiver, de décompresser du rythme du travail.

Le dimanche reste une garantie pour la santé des salariés, pour de meilleures conditions de vie et de travail.

Laisser un commentaire