Juillet: Augmentation du prix du timbre à la tête du client

Au 1er juillet 2010, augmentation du prix du timbre de 3,57%
mais pas pour tout le monde !!!

La Poste a annoncé le passage du prix du timbre de 0,56 € à 0,58 €, soit 3,57 % d’augmentation pour les particuliers, ce qui représente une forte augmentation.

C’est la 5ème augmentation depuis la loi de déréglementation des activités postale de 2005, date à laquelle l’état s’est désengagé de son rôle qui était de décider des tarifs postaux. Désormais, c’est l’ARCEP qui les fixe. Depuis nous pouvons noter que le rythme des augmentations des tarifs postaux devient annuel et pèse essentiellement sur les particuliers et les petits usagers professionnels.

De 2005 à 2010, le prix du timbre a augmenté de 9,43  %, sauf que :

Les entreprises et les grands émetteurs du service postal sont épargnés ou favorisés, 0,6 % d’augmentation seulement. Les grands émetteurs sont exemptés pour le courrier publicitaire et le courrier relationnel.

La preuve est faite que la loi de 2010 transformant la Poste en société anonyme ne fait que accélérer le délabrement du service public et pénalise la très grande majorité de la population.

La péréquation tarifaire est abandonnée, la politique tarifaire tourne le dos à l’égalité d’accès aux services postaux.

La CGT dénonce cette stratégie de privatisation, et revendique toujours un bilan contradictoire sur les politiques de déréglementation-privatisation des entreprises de services publics.

D’autres choix sont possibles, la CGT propose :

  • l’appropriation publique des activités postales.
  • l’égalité  d’accès de tous les usagers à tous les services postaux sur l’ensemble du territoire, les moyens de communication à des prix abordables tout en respectant la péréquation tarifaire.

Cela s’appelle le respect du service public postal.