L’avenir de La Poste ne se fera pas sans les Postiers(ières)

La Direction du courrier a annoncé, à grand renfort de publicité, l’accord du 21 septembre 2005, signé par 3 Organisations Syndicales ( CFDT, CFTC, CGC) en expliquant que cet accord est une avancée sociale majeure pour les Postiers(ères).

Il n’en est rien……

Cet accord est fait pour diminuer les coûts de traitement et dégager des gains de productivité.

CONSÉQUENCES : On abaisse la Masse Salariale, on supprime des Emplois, on ferme et on restructure des Centres de Tri et de Distribution.

LE5 POINT5 IMPORTANT5 DE CET ACCORD :

« 500 € de prime pour tous et jusqu’à 3500 € sì vous changez de Métier »

Il faut lire : Selon l’effort d’adaptation nécessaire à l’Agent pour tenir le nouveau Poste. Le versement de cette prime, si l’Agent l’obtient, est échelonné entre le moment de l’engagement et la validation sur le Poste, c’est à dire 3 mois après la prise de fonction officielle. Ce montant est dégressif en fonction de la date d’engagement des Agents.

« Aide à la recherche de logement »

Il faut lire : Sur les nouvelles zones d’implantation d’activité, la Direction Courrier pacticipe aux travaux de la mission « Logement Social » mise en place par la Direction Générale et aidera l’Agent à rechercher un logement ou obtenir un prêt pour accession à la propriété.

« Et jusqu’à 23 000 € si vous déménagez »

Il faut lire : Pour les Agents acceptant une affectation au-delà de 30 km de l’affectation actuelle, éventuellement l’accompagnement financier pourra aller jusqu’à 23 000 € et inclure une indemnité forfaitaire de 5000 € sur présentation de justificatifs.

« Postíers (que La Poste qualifie de seniors dès l’âge de 50 ans, ; page 5 de l’accord) en fin de carrière ou souhaitant partir en retraite. »

Il faut lire : Les mesures financières annoncées, à savoir, une allocation de fin de carrière pouvant aller jusqu’à 23 000 € suivant l’indíce et l’ancienneté et le passage à temps partiel seront liées à l’intégration de celle-ci dans les nouvelles organisations du travail.

EN CONCLUSION

Malgré l’effet alléchant de l’information de La Poste concernant cet accord du 21 septembre 2005, il ne faut pas se leurrer… La Poste ne recherche que la rentabilité financière, et derrière les effets d’annonce et les chiffres annoncés, se cachent la restructuration complète de La Poste, la suppression d’emplois, et la mise en place d’une politique « Tout fric », au détriment d’une politique répondant aux besoins du personnel et de la Population.

L’avenir de La Poste nous appartient

L’avenir de La Poste vous appartient

Tous ensemble, Revendiquons Le Maintien de La Poste et de son Service Public