Le droit individuel à la formation (DIF) à La Poste

Qu’est-ce que le DIF ?

Le droit individuel à la formation, nouveau droit mis en place depuis la loi du 4 mai 2004, a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur 6 ans dans la limite de 120 heures.

Le DIF, un droit annuel, n’est utilisable qu’à «terme échu». Ainsi, les salariés qui cumulent leurs droits depuis la création du DIF atteindront leur quota de 120 heures en mai 2011.

Le salarié peut choisir, en priorité une formation, parmi les actions de professionnalisation inscrites au plan de formation de l’entreprise, les actions de formation contribuant à l’évolution professionnelle ou complémentaires à une démarche de VAE (cf. annexe 2 de l’accord) bien que cela ne soit pas une obligation.

Qui est concerné ?

Tout salarié en contrat à durée indéterminée ayant un an d’ancienneté.

À temps partiel, les droits sont calculés prorata temporis.

Tout salarié en contrat à durée déterminée (droits calculés prorata temporis à l’exclusion des personnels embauchés sous contrats d’apprentissage et de professionnalisation).

Comment procéder ?

Je reste acteur de mon parcours professionnel.

Je demande un entretien à ma hiérarchie.

Je formule une demande écrite que je dépose à l’autorité compétente au moins deux mois avant la date de l’action envisagée.

Sans réponse de La Poste dans un délai d’un mois, l’action de formation demandée est réputée avoir été acceptée.

La Poste peut refuser mais cela ne doit être qu’un désaccord sur le choix de l’action de formation. La CGT recommande aux agents à renouveler leurs demandes.

Si durant deux années civiles consécutives, l’agent essuie un refus sur le choix de l’action de formation au titre du DIF, il dispose d’une priorité dans le cadre du congé individuel à la formation.

Comment suis-je payé ?

Si les heures de formation au titre du DIF sont effectuées pendant le temps de travail, ma rémunération est maintenue.

Si les heures de formation au titre du DIF sont effectuées en dehors du temps de travail, une allocation représentant 50 % de ma rémunération nette est allouée. Les frais de formation correspondant aux droits ouverts et utilisés sont à la charge de La Poste.

Une réflexion au sujet de « Le droit individuel à la formation (DIF) à La Poste »

  1. Bonjour, pour compléter votre article, je souhaite préciser que la formation doit être professionnalisant te, c’est-à-dire qu’elle doit accroître l’employabilité et la mobilité du salarié par rapport à son activité actuelle dans l’entreprise. Ainsi, même si le salarié à l’initiative de la demande, il doit toujours disposer de l’accord de l’employeur pour le choix de cette action.

    A noter que normalement, depuis l’accord de 2005, chaque postier doit disposer d’un dossier de suivi comparable à un passeport formation.

Les commentaires sont fermés.