Non au licenciement abusif d’un Délégué du Personnel

En convoquant les élus du CE de la DT Centre Est pour statuer sur le projet de licenciement de notre camarade délégué du personnel, pilote commercial à la cellule escalade de l’AVSC, la Direction Territoriale Centre-Est a franchi un nouveau pas dans l’inacceptable, l’arbitraire, l’inhumain !

Il apparait, à l’issue de ce CE que l’accusation de malversations faite à notre collègue, embauché en CDI, comme travailleur COTOREP, n’est pas avérée.

En effet, tout au long de ces 5 heures de réunion, l’ensemble des élus, toutes organisations confondues, s’est employé à chercher la preuve que ces accusations étaient fondées, preuve que la Direction n’a pu fournir.

Il est apparu par ailleurs, que les aménagements de poste qui lui sont dus en tant que travailleur handicapé n’ont jamais été fait, que des congés maladie suite à une maladie rare indépendante de son activité lui ont été préjudiciables. Travaillant alors au 1014, il n’a plus pu produire de résultats commerciaux, il a donc été jeté comme un « kleenex ».

Il a de plus connu placard et harcèlement !

Au bout du compte on s’aperçoit que les processus d’accès aux applications informatiques sont loin d’être irréprochables, et plus qu’approximatifs.

L’échelle des sanctions prévoit l’avertissement, le blâme, le blâme avec inscription au dossier, la mise à pied temporaire, et enfin le licenciement. Pourquoi dès lors, alors que des preuves malgré un interrogatoire musclé, mené par une cellule d’enquête interne, utilisant des méthodes policières d’un autre temps, n’ont pu être obtenues, la direction s’obstine-t’elle à maintenir sa sanction ?

La direction est restée insensible aux arguments des élus, insensible à l’émotion qui à régné au sein de l’assemblée, et tels des automates ont condamné, sans jugement, notre camarade à la peine capitale : le licenciement.

Signez la pétition !

Pétition à signer

Laisser un commentaire