Préavis de grève pour la journée du 15 décembre 2009

La fédération CGT-Fapt dépose un préavis de grève de 24 heures pour la journée du 15 Décembre 2009 couvrant l’ensemble des personnels, fonctionnaires, contractuels de droit public ou privé, cadres ou non cadres, de tous les services de la Poste, et pour tous les régimes de travail, y compris cycliques ou assimilés, du lundi 14 décembre 2009 à la prise de service (18 heures) au vendredi 18 Décembre 2009, (6 heures).

Comme l’indique le communiqué commun des fédérations CGT – CFDT- FO – CFTC de La Poste du 4 décembre 2009, cela fait 17 mois que les postiers avec l’ensemble de leurs organisations syndicales se mobilisent et luttent sous différentes formes pour exprimer leur opposition à la privatisation de La Poste et leur exigence d’ouverture de négociations à tous les niveaux pour assurer l’avenir de La Poste et le financement de son développement, de l’emploi, du maintien et de l’amélioration des conditions de vie et de travail pour tous.

Faisant fi de toutes ces actions et de la mobilisation exemplaire des usagers pour s’opposer à ce projet loi, le gouvernement entend le présenter à l’Assemblée Nationale le 15 décembre.

La Fédération CGT Fapt appelle donc l’ensemble des postiers à faire grève le mardi 15 Décembre 2009 pour réaffirmer ni privatisation ni statu quo, pour exiger:

  1. l’abandon du projet de loi de privatisation de La Poste,
  2. l’arrêt des réorganisations et restructurations incessantes qui s’accompagnent de suppressions d’emplois, d’intensification du travail et de modification des règles de gestion et qui concourent à la privatisation, à la mise à mal du service public et des droits et garanties de tous les personnels,

Par leurs actions les salariés exigeront l’ouverture de négociations à tous les niveaux, en matière d’emploi, de salaire, de protection sociale, de conditions de vie et de travail, de contenu et conditions des activités au sein du service public postal.
Ils revendiqueront pour assurer leur avenir et celui de La Poste :

  1. le remplacement de chaque départ, l’embauche à temps plein de tous les salariés en contrat précaire (intérimaires, CDD, apprentis …) et la titularisation des contractuels,
  2. la revalorisation des grilles salariales à partir d’un SMIC à 1.600 €uros bruts pour un salarié sans qualification, ce qui donne 1.920 €uros au début du I-2, 2.240 €uros en début de la classe II, 2.560 €uros en début de la classe III…,
  3. la retraite à taux plein à 60 ans et la reconnaissance de la pénibilité par des départs anticipés,
  4. le versement de 400 €uros à tous les personnels du groupe au titre des résultats de 2008,
  5. l’amélioration des conditions de travail et l’arrêt des réorganisations qui dégradent le service rendu et remettent en cause la santé du personnel (facteur d’avenir, PIC, fermetures des bureaux, congés supprimés ou forcés …),
  6. le développement du service postal en s’appuyant sur le savoir-faire des postiers à partir de l’unicité de La Poste et de la complémentarité de ses activités,
  7. la distribution 6 jours sur 7, le respect du J + 1, une véritable présence postale sur tout le territoire, la sécurité de l’épargne …