Soutien au DSC CGT Bouygues licencié abusivement

Voici comment une grande entreprise de communication, Bouygues Télécom décline le dialogue social tant prôné par le Président de la République.

Les dirigeants de Bouygues Télécom s’acharnent à vouloir licencier, depuis juin 2001, le Délégué Syndical Central CGT Philippe LAURENT, et, cela malgré plusieurs refus : ceux de l’inspection du Travail (en décembre 2001), du Ministère du Travail ( décision ministérielle du 3 mai 2002), et du Tribunal Administratif ( en mai 2003).

La Direction a dû saisir la Cour Administrative d’Appel pour qu’une juridiction aille pour la première fois dans son sens. Cela n’entraînait pas, malgré tout que le Ministère du Travail fasse de même.

Quels sont donc les faits nouveaux qui ont pu justifier un tel revirement du Ministère du Travail (en date du 9 novembre 2006) ?

Il est inacceptable qu’en France, pays des Droits de l’Homme et du Citoyen, des entreprises dénient aux salariés les droits inaliénables à tout individu : respect, dignité, équité, liberté de s’exprimer, d’agir, de se défendre, d’être citoyen au sein de l’entreprise.

La CGT a interpellé le PDG de Bouygues Télécom, l’UNETEL-RST de la branche des Télécoms, le Ministère du travail. Elle a également informé tous ses syndiqués, ses militants.

Pour contrer de telles méthodes rétrogrades, arbitraires, répressives dans laquelle s’engagent certaines directions d’entreprises, nous pensons que tous les salariés de notre pays doivent être informés de ces pratiques ;

Aujourd’hui face à l’injustice, à l’irrespect, à la répression, à l’arbitraire, la réplique la plus efficace est l’esprit de solidarité ; c’est pourquoi, nous souhaiterions que votre journal informe ses lecteurs.

Pour la CGT, le combat syndical est et sera toujours inspiré par le progrès du droit contre l’injustice, l’arbitraire.

Pétition de Soutien au DSC CGT Bouygues licencié abusivement