Autorit’horaires à l’UAT

L’évolution des horaires de l’ensemble des plateaux des UAT (passage de la fin de vacation de 22h à 20h) a pour conséquences :

  • Menaces sur les emplois, particulièrement des CDI TP et sur la pérennité des sites ;
  • Sur les acquis (durée hebdomadaire aggravée, nombre de JTL, brigades, primes de nuit, ticket resto, pause repas etc…).
  • Augmentation du taux de la sous-traitance (les appels entre 20 et 22h seraient sous traités ainsi que ceux avant 8H du matin), déjà très élevé (57% des appels, entre 16 et 17 millions d’appels).

Ces projets ne vont qu’aggraver nos conditions de travail et de vie déjà très dégradées : durée de transport aggravée, incapacité de faire notre travail (dépanner les clients), compétences non reconnues, infantilisation et robotisation, perte d’autonomie (script, projet sur le SU), colère des clients, etc…

Nous n’avons plus d’autre choix que d’agir pour nos revendications :

  • L’arrêt des restructurations permanentes, le maintien de tous les sites.
  • Le maintien et le développement de toutes les activités nécessaires à un service de communication de qualité accessible à tous
  • L’embauche de personnel à temps plein pour faire face aux flux.
  • La transformation des contrats précaires dont les CDI temps partiel en CDI temps plein.
  • L’arrêt du départ du trafic vers la sous-traitance.
  • La reconnaissance des compétences par l’accès au niveau 2.3 (bande D) minimum.
  • La prise en compte de la pénibilité du travail notamment par la réduction du temps de travail et par une réduction d’un an pour la retraite pour trois ans passés en centre d’appel.
  • Une vraie politique de formation centrée autour des besoins des salariés.

Tract autori-horaires à l’UAT