CE DO Centre-Est: Lettre ouverte CGT aux organisations syndicales CFDT, FO, SUD et CFE/CGC.

Lors du  CE extraordinaire de ce jour, CFDT, FO et SUD avez décidé ensemble de retirer le mandat du secrétaire du CE CGT, le temps d’expertiser les comptes et le mode de gouvernance du CE.

Derrière cette éviction, en réalité, c’est la CGT qui est visée puisque rien n’empêchait-  depuis des années – vos élus de diligenter une telle expertise. Chacun pouvait de droit exercer toutes ses prérogatives. A l’issue de l’expertise, si aucun dysfonctionnement majeur n’était révélé, vous rendriez la place de secrétaire à la CGT.

Malgré le coût de cette nouvelle expertise, qui ne sera pas sans conséquence sur les budgets du CE, et qui ne sera qu’un doublon de l’expertise annuelle que nous payons chaque année, les élus CGT ne s’y opposent pas, n’ayant rien à cacher. Nous avons d’ailleurs voté pour cette expertise lors de la dernière séance.

Paradoxalement, il y a deux mois, vous votiez unanimement CONTRE la proposition CGT d’une expertise des comptes de l’entreprise par un expert-comptable indépendant. Ce, contre toute attente et toute logique, puisqu’elle nous aurait permis de démontrer que les choix de France Telecom/Orange sont néfastes pour l’avenir de l’entreprise en général et du personnel en particulier.

Vos reproches vont au secrétaire. Ceux-ci devraient s’adresser à l’ensemble des membres du bureau actuels et passés. Ils devraient s’adresser aussi à ceux qui n’ont pas pris leurs responsabilités au bureau du CE alors que les salariés leur avaient donné leurs voix.

Vous  reprochez à la CGT de payer les heures supplémentaires (qu’aucune organisation syndicale ne conteste), Vous reprochez à la CGT de refuser d’embaucher des salariés au CE en bande B alors que même France Telecom /Orange ne le fait plus.

C’est un peu court comme chef d’accusation.

Pourquoi, alors que Les salariés du CE dépendent de la même convention collective que le personnel  France Telecom /Orange , ceux-ci devraient-ils  être traités autrement ?

Peut-être que la forme, la manière n’y était pas, la CGT ne le conteste pas. Mais sur le fond, comment pouvez-vous justifier de ne pas appliquer aux salariés du CE, ce que par ailleurs vous revendiquez pour tous ?

La CGT a pu commettre  des erreurs, mais gérer un CE n’est pas une mince affaire dans un contexte intersyndical très tendu. Nous nous sommes parfois sentis bien seuls pour gérer. De là à dé-mandater  le secrétaire de son poste et de fait, priver la CGT de sa simple participation au bureau de CE, est une autre affaire.

Au-delà du déni de démocratie, nous suspectons que votre but premier soit de ternir l’image de la CGT, À TOUT PRIX.

Les élus CE CGT restent fidèles à leur engagement pour porter leurs valeurs et travailler à rendre ce CE  plus juste et efficace. Leur investissement reste intact autant pour se battre sur les dossiers économiques, que pour participer à l’élaboration collective des activités sociales et culturelles du CE.

La CGT, continue à travailler au rassemblement le plus large pour créer un rapport de force à la hauteur des enjeux posés aujourd’hui. Le patronat ne s’y trompe pas, l’UMP non plus ils en ont fait la démonstration ces dernières semaines.

Nous constatons, avec regret, que vous vous trompez d’adversaire et que vous êtes d’avantage préoccupés à porter le discrédit sur la 1ère organisation syndicale de la DO Centre Est  que de travailler à construire ensemble le rapport de forces nécessaire à la satisfaction des revendications du personnel de  France Telecom /Orange.

Le 31 octobre 2012