CHSCT URR Alpes: Le PEU

  1. Stress
  2. activité peu intéressante
  3. manque de formation
  4. manque de relations avec la hiérarchie
  5. manque d’entraide au sein du PEU
  6. pas de mesures d’accompagnement (financière ou technique)
  7. manque de perspectives
  8. manque de reconnaissance
  9. service « fourre-tout » de ‘URR et autres unités de la DR

Tel est le terrible constat de la commission chargée d’étudier les conditions de travail au PEU.

Il y a un an, la CGT avait pourtant alerté la Direction de l’URR sur les conséquences qu’entraînerait cette restructuration avec la centralisation et les mutations forcées, les pertes de compétence et d’;autonomie du personnel terrain, un management renforcé…

Maintenant que l’URR a vérifié ce que la CGT dénonçait, il est temps de passer à l’action et de dépasser le stade de la concertation que préconise encore une fois la Direction !

Cadres et agents ont besoin de sérénité, de confiance et de perspective pour travailler ! Et ça passe notamment par :

  1. Des moyens et effectifs pour assurer correctement la charge de travail.
  2. Que les indicateurs destinés à mesurer la productivité ne servent pas à mettre en concurrence les agents de l’URR Alpes pour mieux supprimer leurs emplois.
  3. L’amélioration des conditions de travail.
  4. Le maintien des activités et des personnels sur les sites actuels.