Une réflexion au sujet de « Elections professionnelles à La Poste »

  1. article copié du site national:
    Elections La Poste SA du 1er au 4 décembre 2014
    La CGT confirmée 1ère organisation à La Poste
    Les postières et les postiers viennent par leur vote de reconduire la CGT 1ère organisation syndicale
    à La Poste à 26,54 % avec 4 points d’avance et toujours 4 sièges au comité technique national.
    Ce scrutin est intervenu dans un contexte de déstabilisation politique et sociale dans l’entreprise
    et au delà, de restructurations incessantes, de destruction massive d’emplois (13.500), de
    recomposition syndicale, de campagne calomnieuse envers la CGT, syndicat de luttes porteur
    d’alternatives. La CGT tient avant tout à saluer l’engagement de ses syndiqués et de ses organisations
    pour assurer ce résultat. Elle remercie également les 41.350 salariés qui ont porté
    leur vote sur notre organisation.
    Malgré une participation à 75,63 % en légère baisse par rapport à 2011, les salariés ont montré
    leur attachement fort à la démocratie dans l’entreprise.
    Néanmoins, le vote électronique imposé par l’entreprise et mis en œuvre par une de ses filiales
    a créé entre autres, une discrimination pour les métiers de la distribution tous objets qui
    représentent encore la majorité des salariés et n’ont pu voter qu’à 66,5 %.
    A cela s’ajoutent de nombreuses irrégularités et anomalies constatées et dénoncées tout au
    long du scrutin à l’exemple du vote CGT qui en 1 clic s’est transformé pour de nombreux
    agents en vote blanc au moment de sa validation. Malgré les explications alambiquées de la
    direction, ce sont 15.507 votes blancs qui sont comptabilisés.
    De plus, la CGT conteste l’engagement partisan de la direction et de son PDG dans la campagne
    sur plusieurs aspects:
    • son opération de dénigrement des organisations non- signataires de l’accord «un avenir
    pour chaque postier»,
    • sa décision unilatérale de report après les élections de la signature de l’accord «Avenir des
    métiers de conseils bancaires» que la CGT, après consultation, avait décidé de signer.
    La CGT-FAPT va prendre le temps d’analyser pleinement ces résultats avec l’objectif d’aborder
    toutes les questions qu’ils posent.
    Avec ses syndiqués, elle reste déterminée pour défendre les intérêts individuels et collectifs
    des personnels. Elle appelle les postières et postiers à lutter pour gagner sur leurs revendications
    salariales, d’exigence de créations d’emplois, de résorption de la précarité, d’amélioration
    des conditions de travail, de droits et libertés de revendiquer et d’intervenir sur les choix
    de l’entreprise pour garantir un service public de la communication de qualité sur toutes les
    activités postales.

Les commentaires sont fermés.