En direct avec le CE de la DT Centre-Est n°2

Voici le compte-rendu de la deuxième séance du CE de la DT Centre-Est marquée par la présence des salariés de Vichy en grève suite à la fermeture des sites sur Vichy et venus exprimer à juste-titre leur émotion et leur souffrance devant une direction autiste.

Au sommaire de ce numéro :

  • Déclaration de la CGT demandant une autre répartition des richesses produites, une véritable maîtrise publique des investissements et des réseaux, l’arrêt des mesures coercitives contre les salariés.
  • La Cgt s’oppose à la réorganisation du service Logistique
  • Les élus du CE mandatent la Secrétaire CE à ester en justice suite au refus de la Direction de traiter le dossier de réorganisation à l’UI Auvergne.
  • Les élus CE demandent la consultation du CHSCT et la négociation avec les DS au sujet du rattachement des Coach de l’AD Alpes.
  • Modification de l’organisation des chargés de clientèle marché pro(CCPRO) : des suppressions de postes…Les élus CGT ont exigé une négociation avec les Délégués Syndicaux, et une consultation du CHSCT avant de consulter le CE.
  • Plan schéma directeur de l’immobilier : suppressions de bâtiments les élus CE ont insisté pour que les instances locales concernées par les locaux identifiés soient consultées pour que les problèmes posés par ce plan soient identifiés.
  • Vichy : Devant l’inflexibilité de la Présidente sur ce dossier, les élus CGT ont mis en garde la Direction sur la prérogative de droit d’alerte dont disposent les Délégués du Personnel. Ils ont fait voter à l’unanimité la résolution suivante : « Au regard de la situation très préoccupante des salariés de Vichy, concernant l’atteinte à leur santé physique et mentale, suite à l’arrêt de l’activité PJ et pro actif de Vichy, et l’absence de volonté de la direction de trouver des solution sur place, les élus du CE DTCE soutiennent sans réserve les DP des sites concernés dans l’exercice de l’ensemble de leurs prérogatives telles que décrites dans l’article L422-1-1 du CT. »

Ce deuxième CE a montré une radicalisation nette de la direction de FT. Les élus et mandatés CGT vont devoir se battre pied à pied sur chaque dossier. Cette lutte des élus ne pourra porter ses fruits que si elle s’accompagne de la lutte du personnel.

il importe à présent de rejoindre, dans la résistance à cette politique, les militants et syndiqués CGT !

En direct avec le CE de la DT Centre-Est n°2