En direct du CE de DTCE – Inacceptable – Il faut réagir!

Avec l’annonce quotidienne de nouveaux plans sociaux, les promesses gouvernementales non tenues, le changement de statut de la Poste en discussion en conseil des ministres, les suicides au sein de France Télécom et dans d’autres entreprises qui se multiplient, patronat et gouvernement ne changent pas de politique.

Pourtant selon l’institut Viavoice, 80% des Français déclarent avoir une mauvaise opinion de la Bourse, 71% de l’économie de marché et 61% des grandes entreprises. Dans ce même sondage, 41% des Français se disent directement touchés par la crise, 31% des actifs interrogés confient avoir des problèmes d’emploi.

France Télécom persiste à privilégier le Cash Flow plutôt que l’emploi. Cela se traduit par une augmentation de la productivité dans les services, par de nouveaux déclenchements de plan radial dans les unités d’intervention afin de recourir aux heures supplémentaires, par des décisions sur la PVV qui entraînent une baisse conséquente de la rémunération pour bon nombre de vendeurs, par la poursuite des restructurations, bref par moult artifices afin de ne pas recourir à l’embauche de nouveaux salariés.

Le 14 Juillet, un collègue de Marseille a mis fin à ses jours en laissant un courrier dans lequel il tient pour seule responsable de son acte la direction de France Télécom.

Depuis la tenue du CE, ce drame a passé le mur du silence. Le 29 Juillet, suite à la diffusion de cette information dans les médias, la direction dans l’intranoo nous explique comment répondre aux questions de notre entourage sur ce drame.

Sans doute est-il besoin de nous expliquer ce qu’il faut dire du climat social à France Télécom, sans doute est-il besoin de ne rien dire des rapports alarmants des médecins du travail, de la démission de certains pour manque de moyens, sans doute est-il besoin de ne rien dire sur le refus de la Direction Territoriale Centre Est à la demande de toutes les organisations syndicales sur le souhait d’une expertise pour analyser les raisons profondes de ce mal-être. La direction prétend « nous agissons quotidiennement en prenant des mesures adaptées aux individus ou à l’organisation »

C’est faux, jamais la direction à accepter de changer l’organisation du travail lorsque celle-ci est génératrice de stress. Les médecins de la DTCE le soulignent dans leur conclusion commune : il n’y a jamais d’intervention primaire, l’intervention du médecin a lieu lorsque les salariés subissent déjà les conséquences des choix de FT. Face à cette attitude, toutes les Organisations Syndicales de la Direction Territoriale Centre Est appellent le personnel à signer massivement la pétition suivante qui circule dans chaque unité, avec les revendications propres à chaque service.

« France Télécom s’est engagée à garantir aux actionnaires des dividendes 2009 colossaux malgré la récession économique. Cela signifie une intensification de la politique libérale menée ces dernières années, et des conséquences désastreuses pour l’emploi, les conditions de travail, et la santé du personnel.

Tous les syndicats de la région Rhône/Alpes/Auvergne, dans la continuité de l’action du CE de la DTCE du 11 Juin, appellent unitairement le personnel à agir pour la santé au travail en exigeant l’arrêt immédiat des suppressions d’emploi, des fermetures de sites, des restructurations et des pressions sur les salariés. Ils exigent de meilleures conditions de travail, cela doit se traduire par la création d’emplois permettant de répondre aux besoins des clients, ainsi qu’une réelle reconnaissance du travail par des promotions et une augmentation des salaires. »