En direct du CE DTCE du 14 décembre 2010 – Activités Sociales et Culturelles

La CGT a proposé des activités et un budget 2011  sensiblement différent que les autres organisations syndicales.

En effet, malgré un consensus trouvé sur quelques prestations telles que l’octroi de CESU, l’aide pour les centres aérés, les évènements de la vie, et l’adhésion des élus CGT sur les remboursements vacances sur facture et l’aide au sport (ouverture aux salles privées), des différences importantes et fondamentales sont apparues, notamment sur les chapitres « vacances adultes », comme l’organisation de week-ends par le CE (faits lors des précédentes mandatures et attendus par les salariés), un sur abondement d’épargne préalable chèques-vacances, marque d’un projet personnel de véritables vacances par le salarié, plutôt qu’une redistribution directe de Chèques Vacances à tous sans réel lien avec un projet vacances, et enfin des montants d’aide aux séjours plus conséquents pour permettre aux salariés les plus défavorisés de partir effectivement en vacances, notamment dans les copropriétés du CE.

D’autres différences existent aussi, sur la notion « événementiel » dans le chapitre « culture et loisirs » où le choix des autres OS est de faire de la redistribution directe de cheque lire ou disque, les élus CGT préférant inviter les salariés à découvrir de nouveaux horizons culturels ou sportifs ciblés et aidés par le CE.

Enfin, les élus CGT ont travaillé à construire un budget global, détaillé et finalisé avec des résolutions adéquates, ce qui n’apparait pas dans l’autre budget.

Ces propositions, élaborées en tenant compte des besoins, des demandes, du vécu, et de l’esprit d’accessibilité, de priorité et d’équité qui doit animer un CE en matière d’activité sociales et culturelles, ont été rejetées par les élus SUD, FO et CFDT.