En direct du CE DTCE du 14 décembre 2010 – Ouverture des boutiques dimanches et fériés 2011

La volonté de la Direction reste toujours la même : ne rater aucune opportunité pour ouvrir un maximum de boutiques, et tout est bon pour faire travailler les vendeurs ou les conseillers techniques dans ce cas : jours fériés, soldes, anniversaire des grandes enseignes, ouverture des centres commerciaux, veilles de fêtes, etc…

Elle prévoit d’ailleurs une augmentation du nombre d’ouverture (295 ouvertures en 2011 pour 226 en 2010) et affirme que le volontariat sera de mise.

Certaines boutiques ouvriraient même plus de journées que le permet le code du travail (5 dimanches maxi), mais la Direction jure la main sur le cœur que ce n’est que du prévisionnel…

Pour la CGT, ce n’est pas par volontariat, mais bien pour des raisons essentiellement liées au pouvoir d’achat, de chantage à l’emploi ou autres pressions que les salariés subissent et acceptent les contraintes du travail du dimanche.