Appel à la grève le 14 novembre

Contre la libéralisation postale, pour le service public, les salaires et l’emploi

La CGT appelle l’ensemble des postiers à faire grève massivement et à manifester dans l’unité la plus large dans tout le pays le 14 novembre

C’est dans la suite logique du processus de privatisation engagé au travers des directives postales de 1997 et de 2002, de la loi de « régulation » du 20 mai 2005, des restructurations incessantes et brutales imposées par la direction qui participent et anticipent la libéralisation totale des activités postales, que la commission européenne vient de proposer pour le 1er janvier 2009.

La Cgt s’est toujours opposée à ce processus de libéralisation dénonçant les conséquences désastreuses prévisibles sur l’emploi et le service public.

Cette nouvelle offensive est lourde d’enjeux sur le devenir du service public postal.

Ce serait une fois encore les salariés et les usagers qui en paieraient le prix fort avec l’envolée des tarifs, une nouvelle dégradation de la qualité de service, la réduction drastique de l’emploi et le nivellement vers le bas des droits et des salaires. La CGT réaffirme avec l’ensemble des organisations syndicales son opposition totale au projet de directive de la commission finalisant la marchandisation complète des services postaux, et son exigence du maintien du service public pour le droit à la communication, qui passe par l’appropriation publique du secteur postal.

En ce sens, elle intervient à nouveau auprès du gouvernement et des parlementaires français pour qu’ils se prononcent contre cette nouvelle directive.

La gravité de la situation confirme la justesse des décisions prises par UNI Europa Poste et ses affiliés pour des actions et manifestations dans chaque pays avant la réunion des ministres européens prévue en décembre.

Dans la poursuite du processus de luttes et des initiatives en cours, portant tout à la fois l’opposition aux projets de La Poste et l’exigence de négociation sur les revendications salariales et les qualifications, sur l’emploi et les conditions de travail, sur l’unicité de La Poste et la qualité de service, la CGT invite les salariés, les usagers et leurs associations, les élus à développer la mobilisation et les expressions.

La CGT appelle l’ensemble des postiers du groupe à faire du mardi 14 novembre 2006 une puissante journée nationale unitaire de grèves et de manifestations contre la libéralisation et pour le développement du service public postal, l’augmentation des salaires et la création d’emplois en nombre et en qualité. Les Fédérations CFDT. CFTC. FO et SUD appellent également à la grève ce même jour.