Non au travail le dimanche!

Le travail du dimanche nuit gravement aux travailleurs et  à la société

Depuis 1906, la loi était: « Le repos hebdomadaire est donné le dimanche. »

Avec la « LOI n° 2009-974 du 10 août 2009 réaffirmant le principe du repos dominical et visant à adapter les dérogations à ce principe dans les communes et zones touristiques et thermales ainsi que dans certaines grandes agglomérations pour les salariés volontaires », cet article du Code du travail devient : « Dans l’intérêt des salariés, le repos hebdomadaire est donné le dimanche. »

À l’origine, le texte était d’ordre général, il conditionnait le découpage du temps de travail à la semaine en obligeant le patronat à donner un jour fixe de repos hebdomadaire aux travailleurs, le même pour tous dans l’intérêt de la société civile.

Aujourd’hui, évoquer l’intérêt des salariés permet de l’opposer à d’autres intérêts (patronaux, économiques …. voire de santé publique – jour de solidarité !) pour mieux les mettre en concurrence et banaliser les dérogations.

D’autant que la stratégie patronale est d’utiliser cette loi pour détruire la réglementation du temps de travail – fixée, encore aujourd’hui – sur la semaine et pour généraliser la flexibilité par l’individualisation maximale des rapports contractuels et de rémunération.

Pour nous, à la CGT , il est hors de question d’accepter cette loi destructrice de nos conditions de travail et qui induit un modèle de société fondée sur le principe de la . . .

SERVITUDE VOLONTAIRE !

Suite à la décision de la Mairie d’Annecy de faire reconnaître la commune « touristique », par le Préfet, avant le 5 mars (… !) le Collectif des syndicats CGT du Bassin d’emploi d’Annecy appelle les travailleurs de toutes les professions, du Public et du privé, sans emploi, jeunes et retraités : à débattre de la mobilisation des salariés (et consommateurs !) que nous sommes pour contrer l’application de cette loi et propose une manifestation devant la Préfecture de Haute-Savoie pour la remise du Cahier de revendications au Préfet :

  1. Retrait de la loi N° 2009-974 du 10 Août 2009
  2. NON au classement d’Annecy (ni environs) en zone touristique.

Action et appel à la grève Mardi 2 mars Rassemblement à 14h30 devant la Préfecture .