Facteur d’Avenir: Pourquoi la CGT ne signe pas!

Le syndicat CGT FAPT 74 refuse toutes sécabilités, qui détruisent l’emploi et qui obligent les agents à faire des heures supplémentaires, la plupart du temps non payées. Quelles entreprises payent les heures supplémentaires, demandées ou effectuées, un voire deux ans après, et pour se faire, en passant par les tribunaux?

Le syndicat CGT FAPT 74 est contre la «  réorganisation de Facteur d’avenir », qui génère des suppressions de tournées, et d’emplois : l’auto-remplacement supprime des rouleurs : la règle des 20 % n’existe plus, la mise en place de la sécabilité lors d’une absence non programmée est déclenchée sans avoir épuisée les autres solutions : La Poste ne respecte pas ses propres règles, doit-on le cautionner? notre réponse est non!

Le syndicat CGT FAPT 74 refuse cette réorganisation du travail, induisant stress, mal vivre pour les agents, et une mauvaise qualité de service rendu aux usagers.

Enfin, pour 2011 la DOTC doit reprendre 166 EMPLOIS : combien à la distri ? Combien de semaines sécables en plus ? Va t-on d’une manière déguisée « liquider » les CA que l’on ne pourra pas donner (exemple : 1 agent en congé au lieu de 2 ou 3, pour ne pas embaucher de CDD) par les intempéries où l’on met d’office tout ou partiellement un service en « congé », pas cher, pratique et on gagne sur tous les tableaux, on peut même reverser à l’État actionnaire des dividendes.

De plus, un scénario sans accord garantit un repos obligatoire toutes les 3 semaines tout le long de l’année. Les agents choisissent un scénario par défaut, il n’est pas négocié, car La Poste sous prétexte qu’elle a des « incontournables » ne veut pas négocier, la baisse de trafic tant évoqué devrait ouvrir des perspectives : repos le samedi : non pour elle, cela est un combat d’arrière garde, sauf pour ses représentants qui ont droit d’avoir une vie sociale et associative, heureusement qu’il existe des accords « pour améliorer la vie des agents » du moment que cela est écrit n’est ce pas l’essentiel ?

La CGT à des incontournables également, car notre organisation est progressiste et non réformiste et l’organisation Facteur d’Avenir n’apporte pas de progrès notable à ses agents qui produisent les richesses de l’entreprise La Poste SA : soit 478 M€ de bénéfice en 2010.

NON LA SÉCABILITÉ NE PERMET PAS TOUT

Certains directeurs d’établissement s’imaginent que la loi du 20 août 2008, leur permet tout.

Non, elle leur permet de demander aux salariés d’effectuer des heures supplémentaires à hauteur de 220 heures/an maxi et rémunérées, et 25 heures par mois pour les fonctionnaires.

Une fois qu’un accord soit signé ou non, ceux-ci ne les respectent pas pour autant, confondant le pouvoir de décision et réglementaire, par de l’autoritarisme.

La règle, le texte de la direction du Courrier (extraits) :

Direction du Courrier Facteurs d’Avenir
Volet organisationnel février 2007
FACTEURS D’AVENIR VOLET ORGANISATIONNEL

La Direction du Courrier a initié le programme « Facteurs d’Avenir » pour moderniser la Distribution et pérenniser le métier et l’activité de facteur. Sa mise en œuvre vise à garantir aux hommes et aux femmes de la Distribution des perspectives de carrière rénovées et de nouvelles organisations fondées sur l’équipe.

Ce programme ne prévoit pas d’auto remplacement. Il ne saurait en outre, en aucune façon, être assimilé à la marguerite.

Par essence, Facteurs d’Avenir ne remet en cause ni le principe des régimes de travail cycliques négociés localement, ni celui des repos qui y sont associés. Le volet organisationnel de « Facteurs d’avenir » est ainsi défini : L’équipe

L’organisation mise en place s’appuie sur le travail en équipes autonomes, responsabilisées et solidaires. Ces équipes sont constituées à partir d’un standard de référence 10+2+2+1(soit 10 facteurs de quartier plus 2 facteurs volants, 2 facteurs d’équipe plus 1 facteur qualité) adaptable, autant que nécessaire, à toutes les spécificités locales.

Le fonctionnement de l’équipe
Le fonctionnement de ces équipes privilégie une Durée Journalière de Travail (DJT) stable reposant sur des quartiers équilibrés (parcours/volume à distribuer) et équitables. Celle-ci est obtenue en intégrant la régulation du trafic selon les jours de la semaine identifiés comme faibles ou forts. Les jours forts, les facteurs de quartier distribuent leur tournée dans le respect
de leur DJT grâce au renfort du facteur qualité ai et/ou des facteurs d’équipe. Les jours faibles, les facteurs de quartiers distribuent, dans le respect de leur DJT, leur tournée complétée d’un nombre limité de voies prédéterminées (toujours les mêmes) représentant au maximum 15% de points de distribution supplémentaires.
Le plafond du nombre de jours faibles/forts et leur calendrier sont établis au moins 3 mois à l’avance localement.

L’autonomie de l’équipe
L’équipe est autonome car elle dispose, notamment, des moyens de remplacement nécessaires à son fonctionnement. Sous l’autorité du responsable d’équipes, ces moyens sont adaptés de manière à offrir aux clients la qualité promise et à faciliter les formations et la prise des congés des postiers. Le remplacement est organisé et planifié au sein de l’équipe. Il est assuré par
des facteurs (facteurs volants, facteurs d’équipe, facteur qualité …).

En cas d’absence inopinée, plusieurs solutions de remplacement sont possibles au sein de l’équipe. Ainsi, le responsable d’équipes peut opter pour :

  • le recours au facteur volant,
  • le recours au facteur qualité,
  • le recours au facteur d’équipe,
  • le recours à des moyens définis dans le cadre de l’enveloppe FTV (CDD, Heures supplémentaires..) de l’établissement sur la base de la recherche du volontariat .

Tout dépassement constaté de la DJT sera compensé intégralement,

La démarche de conduite du changement
Les directeurs des Centres Courrier sont les chefs de projet dans leur site. Ils s’appuient sur leur encadrement et les experts de la DOTC pour mettre en œuvre le programme en concertation avec les Organisations Syndicales et

en privilégiant les accords locaux. Le DGC est le garant de la conformité du déploiement du programme dont il a la charge.

Depuis 2007, chacun jugera l’évolution des règles (toujours actuelles) citées plus haut, tout comme l ‘article 5 du règlement intérieur.

Laisser un commentaire