France Télécom Orange : l’ANI nous concerne, le 9 avril rejetons le !

Le patronat veut une loi identique à l’accord

Le 11 janvier dernier, la CFDT, la CGC, la CFTC et le MEDEF ont conclu un accord appelé l’ANI et dont le nom complet est « Accord National Interprofessionnel pour un nouveau modèle économique et social ». C’est accord censé consolider et protéger l’emploi est dans les faits une attaque historique contre le droit du travail. Il précarise le contrat à durée indéterminée, facilite les licenciements en réduisant les responsabilités des employeurs et en diminuant les prérogatives des Comité d’Entreprises et des CHSCT.

Il constitue une véritable arme pour ériger le chantage à l’emploi en vecteur principal du dialogue social.

Cet accord doit être transformé en loi durant le mois d’avril, au pas de charge, laissant très peu de place au débat. En effet il est présenté en première lecture le 2 avril prochain et doit être voté le 9 avril en séance publique. Il faut savoir que malgré une première réaction euphorique, plusieurs parlementaires y compris des élus PS commencent à se poser des questions sur le contenu d’un accord dont le MEDEF se félicite bruyamment en n’hésitant pas à affirmer qu’il constituera en Europe une référence en matière de flexibilité.

Lire le tract