La grève - Yes we can - Ensemble tout devient possible

Il faut que ça change à La Poste, malaise social, mal vivre au travail : ça suffit !

La CGT n’a eu de cesse d’interpeller la direction de La Poste sur ces situations intolérables. Cela a été également le cas de manière commune avec les autres organisations syndicales confortées par la lettre des médecins de prévention adressée au Président de la Poste.

Ces situations entraînent une grande démotivation des personnels dont les causes résultent, pour grande partie, des choix stratégiques de La Poste, tournés vers la recherche obsessionnelle du profit engendré par les multiples réorganisations, restructurations incessantes menées à marche forcée avec une aggravation sans précédent des conditions de vie et de travail et du service public.

À cela vient s’ajouter une dégradation importante des relations sociales avec l’absence de réelles négociations et aucune concertation sur quoi que ce soit, mais une attaque en règle contre les droits des personnels et l’exercice du droit syndical et de ses représentants. De plus, les pressions et répressions se multiplient dès que ceux-ci s’opposent aux choix de La Poste

Le droit de revendiquer est un droit fondamental et il doit être respecté !

Les conflits locaux et la ténacité de la CGT ont contraint La Poste à prendre la mesure de la gravité de la situation et à annoncer le 17 février des premières mesures.

Pour de réelles avancées, agissons massivement par la grève le 29 mars