Intéressement 2005

Le 24 juin le CCE était consulté sur un avenant à l’accord d’intéressement 2003/2005 qui s’appuie en quasi exclusivité sur la réalisation du projet ERC.

Dans les faits le versement de l’intéressement maximum aux salariés impose une totale adhésion à un projet (sur lequel le CCE n’a pas encore donné d’avis) qui conditionne le paiement de cette prime à l’acceptation des milliers de suppressions d’emplois, les restructurations, la précarisation, la dégradation générale des conditions de travail…

Ceci est indécent, quand on sait que les actionnaires ont perçu 1,2M€ de dividendes, et que le budget prévisionnel prévoit que ces dividendes seront augmentés de 150%.

A partir de cela, la CGT, considérant que la Direction de France Télécom prend les salariés en otage, a proposé une résolution demandant une véritable augmentation salariale, la revalorisation des grilles indiciaires, une augmentation du CFT, un acompte de 1000€ et l’ouverture immédiate de négociations sur ces bases.

La résolution a été adoptée tandis qu’un avis négatif a été donné sur l’avenant.