IRP: Les salariés de FTSA confortent leur confiance en la CGT !

Pour la première fois, les salariés de France Télécom ont voté pour élire leurs représentants aux Comités d’Entreprises et leurs délégués du Personnel. Ils avaient à élire 746 membres aux CE (titulaires et suppléants) et 6542 Délégués du Personnel (titulaires et suppléants)
La participation est encore plus importante qu’aux dernières élections faisant ainsi la démonstration de l’attachement des salariés au rôle des organisations syndicales pour défendre leurs intérêts.

Les résultats aux CE, seuls connus à cette heure, font état, 2 mois après le scrutin du Conseil d’Administration d’une nouvelle forte progression de la CGT.
La CGT conforte ainsi sa progression enregistrée lors des élections au CA du 9 novembre 2004 par un nouveau gain de plus de 1%.

Elle obtient 135 sièges de titulaires aux Comités d’Etablissements sur les 357 d’ores et déjà attribués (manque la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique) soit près de 40% des élus. Elle devrait obtenir plusieurs centaines de délégué(e)s du personnel.
La CGT devrait obtenir la direction d’au moins 18 des 38 CE.

Dans les prochains jours les Comités d’Etablissements vont se mettre en place, la CGT comme elle s’y est engagée entend faire de ces instances, des lieux de proximité, d’écoute et d’exigence de véritables négociations.

En élisant des Délégués du Personnel CGT, les salariés se sont donnés des élus de terrain, garant d’une totale indépendance vis-à-vis des dirigeants de l’entreprise et engagés pleinement pour imposer des réponses concrètes aux revendications des personnels.

Pour assurer le succès de la CGT, des milliers de syndiqués se sont engagés sans compter dans cette campagne, investissant pleinement les bouleversements imposés par la loi qu’ils ont combattue.

Ils l’ont fait avec la volonté de répondre aux attentes exprimées par les salariés d’avoir des élus syndicaux volontaires pour peser sur les choix de l’entreprise et réorienter les activités sociales et culturelles afin qu’elles répondent réellement à leurs besoins.
Comme l’ont fait dans les six dernières semaines 110 salariés de France Télécom et pour prolonger votre vote, la CGT appelle les salariés à la rejoindre pour ensemble contribuer à un syndicalisme plus fort et plus efficace.
Ces résultats confirment les exigences des salariés quant à leur avenir et celui du droit à la communication. La balle est dans le camp des directions de FT. Les négociations doivent s’ouvrir d’urgence pour répondre aux revendications des personnels.

Pour accentuer la pression, la CGT appelle les agents et les cadres de France Télécom à d’ores et déjà peser sur la politique de l’entreprise en participant massivement aux nouveaux rendez-vous d’actions et de manifestations les 20 janvier et 5 février pour la réduction du temps de travail, les salaires, le développement de l’emploi, la défense du code du travail et du statut de fonctionnaire et la défense des services publics.