La mobilisation des salariés paye au 1016

Compte rendu des Revendications du personnel 1016 du 17 mai 2005

En préambule, il a été négocié que la reprise du travail pendant les négociations permettrait la non-application du 1/30ème.

1/ CONTRE la remise en cause des temps partiels des ASCOMS

Nous exigeons que les ASCOMS puissent conserver leurs temps partiels à 80%. Or, ces derniers ne seront plus renouvelés alors qu’il n’y a pas de surcharge de travail ! Il leur est imposé de reprendre à 90% à compter du 1er septembre 2005.

L’ensemble des OS a demandé d’attendre la fin de l’année pour éventuellement modifier le régime de travail des ASCOMS , afin de se baser sur des éléments factuels. La direction a besoin d’un temps de réflexion et nous indique d’ici la fin de la semaine une date de réunion pour statuer.

2/ POUR UNE PRIME EXCEPTIONNELLE DE 300 € DITE « DE DÉDOMMAGEMENT » SUITE AU DÉMÉNAGEMENT POUR TOUS

Le personnel exige une prime exceptionnelle pour TOUS.

La prime exceptionnelle de 300€ est accordée à l’ensemble du personnel. Le délai de paiement sera connu lors de la prochaine réunion DP du 26/05/05.

De plus, la direction s’engage à verser une prime supplémentaire aux personnels ayant plus de contraintes.

3/ POUR UNE BAISSE SIGNIFICATIVE DES OBJECTIFS

La PVV doit redevenir un réel outil de motivation ! Les objectifs ne cessent d’augmenter et démotivent fortement l’ensemble du personnel.

- les objectifs doivent être baissés,
- les seuils doivent être supprimés,
- les objectifs doivent être donnés le 1er de chaque mois,
- les critères de professionnalisme doivent cessés d’être modifié tous les mois : il faut des critères de professionnalisme fixés pour le trimestre,
- les critères de professionnalisme ne doivent pas être des critères de ventes : çà ne doit pas être des objectifs déguisés,
- concernant le proactif, la grille PVV doit être en relation avec la campagne,
- concernant le proactif, les objectifs doivent être calculés en respectant le texte national (notamment pour les congés maladie). Concernant la question sur la PVV, les objectifs ne seront pas baissés car ce sont des impératifs nationaux. Pour la direction, le seuil doit être atteignable par la moyenne des vendeurs.

La direction va organiser une communication autour de la PVV 2005 d’ici la fin du mois de mai. Elle s’engage dès le mois prochain à communiquer la PVV dès le 1er du mois.

Concernant les critères de professionnalisme, la PVV 2005 en fixera les nouvelles règles.

Une nouvelle grille PVV proactif est en réflexion nationale.

La proratisation des objectifs par rapport aux jours d’absence va être redéfinie et corrigée rétroactivement pour les personnes concernées.

4/ SITUATION DES POLYVALENTS

Nous exigeons la création d’un groupe de travail pour travailler sur la situation des polyvalents avec la présence des élus DP, DS ou CHSCT.

Pour les polyvalents, des revendications claires ont été formulées :
- problème des horaires
- problème de campagne
- souhait d’avoir une demi-journée au 1016
- une planification hebdomadaire du travail au minimum

La direction s’engage à faire régulièrement le point sur la situation et des bilans intermédiaires si nécessaire.

5/ LES GROUPES DE TRAVAIL DOIVENT INTÉGRER DES ÉLUS DP, DS ou CHSCT

Nous exigeons que les groupes de travail intègrent obligatoirement des élus DP, DS ou CHSCT.

La charte de bonne conduite sera intégrée dans le groupe de travail du CHSCT avec la participation de Roland Meunier ( chargé de mission « vie du plateau » ). A l’avenir, toutes les décisions relatives aux conditions de travail seront visées par le CHSCT.

Contrairement à ce que prétend la direction, il n’y avait pas d’autre moyen d’action que celui employé ce jour ( débrayage spontané ) pour obtenir des réponses aux revendications du personnel.

Les délégués du personnel