révolution poing

Le 13 juin, les postiers et les postières seront en grève

La situation à La Poste demeure difficile pour les postières et les postiers en raison d’une politique stratégique qui ne vise qu’à réduire les coûts d’exploitation, en d’autres termes à supprimer massivement des emplois. C’est la même politique qui est menée dans tous les pays d’Europe et qui conduit à un chômage massif et une remise en cause des droits et garanties comme la retraite par exemple.

À La Poste aussi, les seuls indicateurs sont pour nos dirigeants les notes que donnent ou donneront les agences de notation dont pourtant le bilan est désastreux essentiellement pour les salariés.

Le futur plan stratégique se construit sans tenir compte de l’impasse dans laquelle les précédents nous ont conduits : dégradation du service rendu à la population, dégradation des conditions de travail, appauvrissement des agents, ….

« La démarche participative » de construction du plan stratégique ne sert qu’à justifier les choix des dirigeants en écartant toutes les propositions alternatives.

Pour la CGT les postières et les postiers doivent impérativement intervenir car ce sont de « leurs affaires » qu’il est question. Leur intervention est d’autant plus indispensable qu’après l’épisode du « grand dialogue social » et du « rapport Kaspar », tout est remisé et que nous connaissons une nouvelle accélération des réorganisations et de suppressions d’emplois et de droits et garanties. Les négociations, suite à l’accord cadre, « ronronnent ». Les débats les plus vifs portant sur savoir si tel sujet est ou n’est pas du champ de la négociation. Ainsi dans la négociation sur la santé, il ne saurait être question de l’emploi, du temps de travail par exemple. Comme si ce n’était pas en raison de l’insuffisance d’emplois et de charge de travail augmentée que la santé morale et physique des agents s’était dégradée.

Pour la CGT, les négociations en cours doivent répondre aux revendications des postières et des postiers et non servir de justification à une communication d’entreprise.

Les postiers doivent donc peser sur ces négociations. C’est pourquoi la CGT appelle à la mobilisation et à la grève l’ensemble du personnel le 13 juin. Les luttes ont été nombreuses ces derniers mois. Des services sont en grève actuellement ou l’ont été, par exemple, les facteurs de l’Oise, à Laval ou encore à Paris, …. D’autres l’ont décidé dans l’Eure et Loire, les Hautes Pyrénées, à Paris, en Loire Atlantique, dans l’Allier, en Charente, …

Les situations locales rejoignent la situation nationale, c’est donc tous ensemble qu’il faut agir.

Le 13 juin, toutes et tous dans l’action pour la satisfaction de nos revendications.

La CGT invite l’ensemble des postières et des postiers à être massivement dans l’action le 13 juin 2013, elle appelle ses organisations à créer les conditions du rassemblement le plus large et le plus unitaire possible.