Le 24 Janvier 2008, soyons à l’offensive

Le 24 janvier, aura lieu une nouvelle journée de luttes pour la satisfaction des revendications, sur les salaires et pensions, l’emploi, les conditions de vie et de travail, le service public.

Cette journée d’actions est à l’appel de 6 organisations syndicales de la Fonction publique (Cgt, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFTC).

C’est la réponse des salariés face au mépris du gouvernement qui refuse de répondre aux revendications.

À La Poste, la direction est dans les mêmes dispositions que le gouvernement, beaucoup de verbiage, refus de négocier sur les revendications des postiers, peu de concrétisation pour le personnel. Elle multiplie les réunions, pour justifier « le dialogue social » mais dans les faits ne discute de rien, ou alors uniquement sur les reculs des droits et garanties qu’elle veut instituer.
La CGT le crie, ça suffit

Ensemble revendiquons :

  1. une mesure d’urgence avec le versement immédiat à l’ensemble des personnels d’une somme de 300 €uros minimum pour à valoir,
  2. un droit à un salaire conforme aux besoins avec la garantie d’un véritable déroulement de carrière :
    • 1500 € comme salaire de base minimum de première embauche pour un salarié sans qualification et la reconstruction des grilles de salaires sur la base de 1800 € minimum pour le 1er niveau de qualification,
    • le 13ème mois pour tous,

Ce socle commun est d’autant plus juste et légitime, que :

  • dans les établissements, les mobilisations se succèdent pour la revalorisation de divers éléments de la rémunération, (Indemnités de Congés Payés, heures de nuit, complément Poste, reprise de l’ancienneté de CDD, remboursement des frais kilométriques, commissionnement …)

Le 24 janvier, pour les salaires, l’emploi, les conditions de travail, le service public

Toutes et tous en grève

Tract 24 Janvier 2008