Le 29 janvier : Enseigne en grève

Une première historique

Toutes les organisations syndicales interprofession-nelles CFDT , CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA appellent à la grève le jeudi 29 janvier et portent ensemble un contenu revendicatif sur qui propose une alternative à la crise.

A La Poste, les Fédérations CGT, SUD, CFDT, FO et CFTC ont annoncé, dans un texte rendu public le 23 décembre dernier, leur décision d’appeler l’ensemble des postières et des postiers à agir par la grève et à participer nombreux aux manifestations du 29 janvier.

La journée du 29 janvier s’annonce comme une journée d’ampleur d’où, nous personnels de l’Enseigne ne saurions être absents.

La mobilisation ça paye

Le 17 décembre 2008, la direction de l’Enseigne annonce le retrait du projet d’accord sur la modulation du temps de travail, projet qui s’inscrivait dans la stratégie de la privatisation de la Poste.

la Direction a dû renoncer à imposer un accord ultra minoritaire avant la fin de l’année dans un contexte où les règles de représentativité se trouvaient modifiées au 1er janvier 2009. Celles-ci, conséquence du volet démocratie sociale de la loi du 20 août 2008, conditionnent la validité d’un accord à sa signature par des organisations syndicales représentant aux moins 30 % du personnel et sont un premier pas vers le principe des accords majoritaires( 50 %) revendiqué par la CGT.

C’est une première victoire que nous devons apprécier et qui est liée à nos luttes et à notre opposition résolue à l’annualisation du temps de travail avec des semaines fortes de 43 heures, moyennes et faibles.

Pour autant le compte n’y est pas

Suppressions d’emplois et de bureaux, manque de moyens de remplacement, augmentation du temps de trajet domicile-travail, pressions, polyvalence à outrance et salaires insuffisants, allongement des files d’attente. Nos conditions de travail ne cessent de se dégrader, et ce ne sont ni les déclarations du Président de vouloir transformer le statut de la Poste en société anonyme avec ouverture à des capitaux publics, ni les 5% de suppressions d’emplois par an de 2008 à 2012 programmés par le direction de l’Enseigne, qui les amélioreraient.

Avec la CGT, lors de la journée de grève du 29 janvier, exigeons :

  • l’abandon de tout projet de privatisation,
  • l’arrêt des suppressions de bureaux , le maintien et le développement des bureaux de plein exercice,
  • un volant de remplacement à 25 % minimum,
  • le passage à 32 heures et le respect des repos de cycle,
  • le droit aux week-ends pour tous, cadres et commerciaux compris, avec un samedi sur deux,
  • l’arrêt de toutes pressions y compris commerciales,
  • la prise en compte des spécificités du personnel travaillant en ZUS ainsi que celles des CER et des EAR,
  • l’arrêt des suppressions d’emplois et le comblement de tous les postes vacants,
  • une revalorisation des grilles salariales.

Toutes et tous en grève et dans les manifestations le 29 janvier 2009