Les syndicats quittent la séance du Comité Central d’Entreprise

Ce mardi 29 janvier, les Organisations Syndicales représentées au CCUES ont quitté la séance pour contester l’attitude récurrente de l’entreprise.

La direction de France Télécom refuse sur l’ensemble des dossiers présentés à donner les informations demandées concernant notamment la stratégie globale et les volets RH.

Au delà du contenu de la déclaration, qui est le résultat d’un consensus, la CGT se félicite de cette initiative.

L’entreprise a considéré avoir valablement consulté les élus ; elle est donc passée en force et aucun avis n’a donc été rendu ce qui ne doit pas occulter l’avis de la CGT si la consultation était allée à son terme.

En effet même en l’absence d’une information complète sur les conséquences réelles de l’entreprise, les intentions sont suffisamment graves pour affirmer que la mobilisation s’impose pour maintenir et développer l’emploi et les activités de proximité en interne et imposer l’arrêt des restructurations aux conséquences directes graves pour l’emploi et le service public.

Communiqué: Dialogue social en panne à FTSA