Libérez nos 5 camarades de ROANNE.

STOP A L’ACHARNEMENT JUDICIAIRE.
Les salariés, les militants syndicaux ont appris avec stupéfaction la façon dont nos 5 camarades ont été traités ce jeudi 23 mai par les forces de l’ordre de Roanne.

Ils ont été arrêtés à leur domicile aux premières heures de l’aube, considérés comme des criminels alors que leur seule ‘ faute ‘ était de défendre nos intérêts collectifs dans la bataille des retraites de 2010.

Rappelons qu’aucune peine n’a été retenue par le tribunal lors de leur passage en jugement.

Non seulement la loi d’amnistie, votée par le sénat, n’a pas été relayée par notre gouvernement, mais celui-ci, par la voix de sa police, fait preuve d’une politique de répression accrue et injustifiée envers les militants.

Ces agissements sans précédents sont une honte pour notre république !

Nous nous laisserons pas impressionnés et sommes solidaires de nos camarades.

C’est pourquoi dans l’intérêt de notre démocratie nous exigeons une libération expresse de nos camarades et que cesse à leur encontre tout acharnement judiciaire.

Le syndicat CGT FAPT 74