Lundi de Pentecôte

Le gouvernement a pris la décision unilatérale d’imposer une journée de travail gratuite aux salariés. Les personnes âgées n’en profiteront pas. Les premiers bénéficiaires en seront les employeurs et le budget de l’État.

Ce n’est pas de la solidarité, c’est de l’arnaque ! Cette mesure va à l’inverse d’une véritable solidarité. L’augmentation des salaires, le développement de l’emploi sont essentiels pour dégager des ressources permettant de répondre durablement au financement de la dépendance dans le cadre de la protection sociale.

Il n’y a aucune raison de se laisser faire. Nous voulons obtenir du gouvernement qu’il renonce à cette mesure et des entreprises qu’elles négocient pour ne pas imposer de temps de travail gratuit aux salariés, pas plus le lundi de Pentecôte qu’un autre jour. Déjà, des accords d’entreprises ont permis aux salariés d’imposer que leurs employeurs versent la contribution de solidarité sans contrepartie sur leur temps de travail ou sur leur rémunération.

La Cgt propose de faire du lundi de Pentecôte une journée de mobilisation unitaire avec arrêts de travail pour les salaires, l’emploi, la réduction du temps de travail, la protection sociale et les retraites.