Préavis de grève France Télécom 7 oct

dépôt de préavis de grève national pour la journée du 7 octobre 2008

Monsieur le Président,

Face aux réalités quotidiennes rythmées par les restructurations permanentes, le transfert massif des activités et des emplois à la sous-traitance et les conséquences concrètes sur les conditions de vie, de travail, la contestation et les exigences revendicatives se font légitimement de plus en plus fortes.

Augmentation des salaires, préservation et développement de l’emploi stable et qualifié, amélioration significative des conditions de vie et de travail, maintien et développement des activités de proximité en lien avec l’amélioration du service rendu, sont autant de revendications au cœur de la multiplication des luttes le plus souvent unitaires qui touchent l’entreprise depuis de nombreux mois.

Ce contexte social, dont vous portez l’entière responsabilité de la dégradation, met en cause vos choix actuels qui font du salarié, au travers de l’emploi et des salaires la variable d’ajustement de votre stratégie de rentabilité à court terme.

C’est aussi cette mise en cause des choix capitalistiques qui sera au cœur de la première journée de mobilisation syndicale mondiale du 7 octobre pour la travail décent dans laquelle les salariés de France ont toute leur place à partir de leurs réalités.

Afin de permettre aux salariés de s’inscrire dans cette journée par des arrêts de travail et de participer aux manifestations, la Fédération CGT des activités postales et de télécommunications met à la disposition de l’ensemble des salariés du Groupe un préavis de grève national de 24H pour la journée du 7 octobre 2008 couvrant l’ensemble des services, y compris ceux des salariés effectuant des services cycliques et assimilés.

Les personnels revendiqueront l’ouverture de réelles négociations fondées sur la règle de l’accord majoritaire pour :

  • l’arrêt des restructurations, le maintien et le développement des emplois et des activités de proximité au sein de l’entreprise, pour un service public de haut niveau,
  • l’amélioration des conditions de vie et de travail,
  • le maintien et le développement de l’emploi stable à temps plein, l’embauche en CDI des CDD, CDITP et contrats de qualification,
  • la réouverture des négociations salariales pour la revalorisation des salaires à partir d’un Smic à 1600 euros bruts, le 13ème mois, le complément France Télécom à 20% minimum,
  • la revalorisation des pensions,
  • la reconnaissance de la pénibilité au travail, ouvrant droit à la retraite à 55 ans au travers d’un l’élargissement du service actif,
  • la défense et l’amélioration de la protection sociale solidaire et des régimes de retraites, de la sécurité sociale, avec le droit à la retraite à 60 ans à taux plein.
  • le respect et l’amélioration des textes et accords OARTT, respect des horaires de travail, des repos, des RTT, du droit aux congés et le droit au week-end pour tous,
  • la poursuite des négociations GPEC pour la préservation de l’emploi en donnant les moyens aux salariés qui le souhaitent de continuer d’évoluer dans de bonnes conditions de formation professionnelle, de salaires, de conditions de vie et de travail, au sein du Groupe sur les métiers d’aujourd’hui et de demain,
  • le développement du service public des télécommunications avec notamment le très haut débit sur tout le territoire pour le droit à la communication,
  • 3 jours supplémentaires donnés à l’ensemble du personnel pour les lundi 10 Novembre et vendredi 26 décembre 2008 et 2 janvier 2009.