Réunion DOM-TOM

Le 24 sept dernier a eu lieu la réunion DOM-TOM concernant les camarades de France Télécom et La Poste à la Bourse du travail d’Annemasse.

Deux évènements majeurs ont été invoqués, les élections CAP/CCP à La Poste et celles des IRP chez France Télécom.

Tous ont conscience que l’accroissement du nombre de nos syndiqués pourra nous aider à faire aboutir nos revendications qui, si spécifiques soient-elles parfois, n’en sont pas moins légitimes.

Alors, répéter à longueur de temps que la CGT est le syndicat de proximité est moins utile que le démontrer. A La Poste où la majorité des Collègues sont ACO, et chez France Télécom se pose la question de la pérennité de l’emploi face aux restructurations continuelles, orchestrées pour suivre la ligne droite et aveugle de la rentabilité financière, au détriment du Service Public et de conditions de travail qui se détériorent de jour en jour.

M Borloo peut parler 100 minutes pour essayer de nous convaincre, la fracture entre les bas salaires, les laisser pour compte, et les autres ne cesse de s’amplifier. Le sac de commissions pèse de plus en plus lourd dans le budget. Tout augmente et ceux qui achètent le billet d’avion une fois tous les trois ans ont de plus en plus de mal à le faire.

Sans oublier qu’au pays tout a augmenté aussi, d’où une augmentation de la précarité, ce qui permet le développement d’un sentiment d’exclusion et parfois le refus de la reconnaissance d’appartenance à la communauté. Un début de racisme ? Mais en vouloir à qui ? Sûrement pas à ceux qui sont en fait les victimes d’un régime qui veut niveler par le haut le droit de vivre décemment mais pour qui les pauvres ne pourraient accéder même aux droits les plus élémentaires que sont le logement, la santé, la dignité dans la vieillesse…

Dans les DOM-TOM également la « modernisation » de la pensée politique a fait du mal. La rentabilité du service public fait que le facteur passe 1 ou 2 fois la semaine en Guyane, mise en place d’une machine « Elite » à St Denis de la Réunion, d’où une baisse des emplois, en Martinique la suppression des bureaux « non rentables » est effective, à quand les dépannages des abonnés du téléphone par ordre de rentabilité financière et ce n’est qu’une partie des « délices » qui sont réservés aux personnels et aux usagers. Avoir le moral dans ces conditions relève parfois du tour de force.

Les PTT ont été bien contents de pouvoir compter sur le potentiel de travail des camarades des DOM-TOM, mais aujourd’hui les mêmes camarades ressemblent de plus en plus à un fardeau que voudraient poser d’une façon ou d’une autre France Télécom et La Poste en leur retirant petit à petit les menus avantages dont ils disposent pour garder le contact avec leur famille et ainsi mieux les « fondre » dans la masse des métropolitains.

Ces avantages sont pourtant le juste retour des contraintes imposées par l’éloignement.

Avec la CGT, nous pouvons croire en ces acquis que nous devons continuer à défendre. Par des votes réalistes et contestant les orientations de France Télécom et La Poste aux élections, nous montrerons aux autres que nous avons raison.

Une réflexion au sujet de « Réunion DOM-TOM »

Les commentaires sont fermés.