Service minimum : Rassemblement à Annecy le 31 juillet

Le service minimum est déjà une réalité dans tous les services publics.
Légiférer sur un service minimum, c’est légiférer CONTRE le droit de grève !

SNCF :

  • De moins en moins de personnels
  • De moins en moins de trains et de voies entretenus

Cela c’est la conséquence de l’insuffisance d’investissements depuis les années 70.
Aujourd’hui, 97% des dysfonctionnements sont dus à cette politique de réduction des moyens et à la privatisation de secteurs de plus en plus nombreux.
La direction de la SNCF organise tous les jours un minimum du service devant être dû aux usagers en supprimant 6 TER par jour entre ANNECY et ANNEMASSE !!!

Enseignement :
E- Écoles primaires, en cas de fermeture d’école dû à une grève, la loi impose au maire d’organiser un service de garderie pour accueillir les enfants

  • Collèges, Lycée, ces établissements ne peuvent pas être fermés, un accueil est toujours assuré.


Dans les transports, comme à l’Éducation Nationale, le service minimum existe déjà
!

Cette proposition de loi est totalement hypocrite et démagogique elle veut laisser croire que c’est de la faute des grévistes si tout ne fonctionne pas correctement.
Le gouvernement nous MENT, il a une autre idée en tête, il veut supprimer le droit de grève !

Le droit de grève est un droit individuel constitutionnel qui s’exerce dans un cadre collectif , et ce depuis 1946. Ce droit est l’aboutissement de nombreuses luttes menées par la classe ouvrière depuis 1848, luttes souvent réprimées par les armes et qui ont été meurtrières pour les travailleurs.

Il ne faut surtout pas laisser ce gouvernement supprimer ce qui a été durement conquis par les travailleurs. Mobilisons-nous massivement pour le défendre !

RASSEMBLEMENT à 14 h 30 devant la Préfecture d’Annecy

Nous devons être très nombreux pour conserver le droit de grève, seul moyen d’expression
pour faire pression et nous faire entendre !

Tract UL Annecy